Blog

Quels sont les effets du déconfinement sur notre corps ?

effets du déconfinement

Syndrome de la cabane, stress, troubles musculosquelettiques, les effets du déconfinement sur notre corps et notre psychologie ?

55 jours de huis-clos. Nous avons tous subi le confinement avec une force plus ou moins intense suivant les situations personnelles, professionnelles, ou familiales. Mais quels sont aujourd’hui les effets du déconfinement ?

La peur du déconfinement, la peur des autre, un effet néfaste pour beaucoup

Nous voulons partir de chez nous plus d’une heure et à plus d’un kilomètre. Combien d’entre nous ont pensé cela pendant cette longue période de confinement. Enfermés dans des appartements pour beaucoup, le manque d’espace et de liberté associé à des tensions familiales, ou financières et professionnelles, a fait de nombreux dégâts sur beaucoup de français. Mais les choses ont changé. nous pouvons ressortir, faire des courses … mieux : partir en vacances cet été. Et même dans certains pays étrangers !

Oui mais voilà, partir oui, mais est-ce sans risque ? A l’heure où la France se libère un peu plus encore (les activités reprennent, le 22 juin tous les enfants devraient pourvoir / devoir retourner en classe), de nombreux foyers existent encore dans le pays et l’on parle de recrudescence de cas à Pékin. L’angoisse pour certain est très importante. Sortir est-il dangereux ? Peut-on faire confiance et partir à l’étranger ?

Comment vivre sans se méfier de l’autre ? La majorité des français ont fait preuve d’une grande résilience pendant le confinement au coeur de la crise du coronavirus. Malgré cette acceptation, beaucoup ont aussi réalisé la fragilité de la santé à tout âge et la possibilité de voir venir d’autres périodes troubles comme celle que nous venons de vivre. Une perception “réelle et immédiate de notre fragilité [qui] peut être anxiogène”, selon Guillaume Chaboud, psychologue clinicien à Lyon.

De nombreux salariés en détresse psychologique, un autre effet de la situation actuelle de la France déconfinée

Pendant le confinement, plus de la moitié des télétravailleurs (54%) annoncent ne pas avoir bénéficié d’une accompagnement suffisant pendant leur période de télétravail “imposée” par la crise sanitaire. Manque de place, impossibilité d’avoir un emplacement fermé, au calme pour travail, trois employés sur dix avouent avoir vu leur santé psychologique se dégrader pendant cette période.

Soucis aujourd’hui que le déconfinement est encore assoupli, nombreux sont les salariés qui vont rester chez eux pour travailler tout l’été encore. Un stress qui s’accompagne pour ces derniers des autres effets du déconfinement que nous traitions juste avant.

Les conseils pour un déconfinement vécu au mieux ?

Après le déconfinement, très nombreux sont les salariés qui souhaitent continuer le télétravail. Peur de revenir au bureau, crainte de rencontrer d’autres personnes, il semble que 73 % des employés qui travaillent encore à domicile souhaitent continuer après cette crise sans précédent (source BFMTV). Certains par peur d’une nouvelle vague, d’autre par plaisir d’avoir goûter à la fin des heures de transport en commun notamment. Il est donc nécessaire que le dialogue s’instaure entre les employés et leur hiérarchie afin de déterminer si il est besoin d’un suivi psychologique pour certains. L’accompagnement est parfois indispensable pour dissiper une partie de ces effets néfastes du déconfinement et de toute cette crise sanitaire.

Autre point important, accepter de nous laisser le temps. “Il va y avoir un temps d’adaptation nécessaire [poursuit Guillaume Chaboud]. (…) Les générations actuelles (…) doivent accepter que nous n’allons pas pouvoir tout faire, tout de suite“. Une mise à jour de la situation qui doit donc se faire avec sérénité et calme. Étape par étape, nous pouvons reprendre de nouveaux repères. Il est important, par exemple, de restaurer une relation humanisée en douceur à tous les niveaux de la société.

L’une des manières de se prémunir aussi contre cette période qui reste anxiogène est de nous couper en partie de l’information en continue. S’informer une ou deux fois par jours suffit amplement à suivre les situations sans consommer de manière pathologique les images stressantes et les informations angoissantes.

Enfin, certains psychologue, comme le thérapeute Bruno Vibert, préconise d’utiliser le déconfinement comme une période de projection positive. “Je conseille de vous concentrer maintenant sur des projets que vous pourrez mettre en place dans quelques mois et de les envisager vraiment“, explique-t-il.

INFO Covid-19

En raison de la situation sanitaire, l'UDPS 35 vous informe:
1. Nos formations ne sont pas assurées pour le moment
2. Les DPS ne peuvent se tenir également
3. Nous informons rapidement de la reprise des formations et DPS via nos réseaux !
CONTACTEZ NOUS POUR TOUTES QUESTIONS
>
close-link