Blog

L’impact du port du masque au travail

Port du masque au travail

L’impact du port du masque au travail

C’est le 18 Août que la ministre du travail, Elisabeth Borne a instauré le port du masque obligatoire dans les espaces de travail fermés et partagés. Cette mesure, prise suite au contexte de la Covid-19, a pris effet le 1er Septembre dans toutes les pièces communes des entreprises. Une bonne chose pour éviter la propagation du virus, cependant, cela pose aussi certaines interrogations sur les conséquences de cette nouvelle obligation, notamment dans le domaine de la Santé au Travail.

Pour tout le monde : une gêne constamment présente 

Un des principaux impacts du masque est le dérangement qu’il nous provoque. En effet, on peut avoir des difficultés à respirer notamment lorsque l’on marche, que l’on monte un escalier et qu’il fait chaud, de plus le fait d’avoir du tissu sur le visage est désagréable car cela sort de nos habitudes. Mais c’est tout de même supportable et on s’y habitue peu à peu si on n’a pas de pathologie spécifique !

En cas de pathologie respiratoire

Les malades chroniques souffrant de pathologies respiratoires sont au nombre d’environ 1,7 million en France. Parmi ces malades, il y a une population active. Pour certains malades, le port du masque se révèle vraiment gênant. Cependant, selon les médecins, il s’agit d’une gêne surmontable. En absence de dérogation, la recommandation est alors de s’habituer à respirer avec un masque en commençant par le porter pendant des périodes courtes.

Le port du masque au travail

En cas de problèmes dermatologiques et allergiques

Sous le masque, la peau est confinée, ce qui peut déclencher des poussées d’acné ou de rosacées. Des allergies liées au textile sont également possibles. Pour limiter les risques dermatologiques, il est recommandé de porter de masques en coton, légers et peu colorés (l’allergie peut provenir des colorants présents dans les maques). Les spécialistes préconisent également d’éviter les fonds de teint et d’opter pour une crème de jour légère.

Le cas des personnes malentendantes, sourdes ou muettes

Le port du masque est ici un obstacle majeur et empêche toute communication pour les sourds et malentendants qui lisent principalement sur les lèvres. De plus, la voix est étouffée par le masque. Heureusement, des modèle avec visière en plastique arrivent sur le marché et peuvent être la solution pour ces personnes.

 En résumé…

Certes, le port du masque au travail est une grande contrainte mais il existe de solutions pour s’adapter et s’y habituer. Il faut toujours mieux porter un masque plutôt que de tomber malade ! 🙂

INFO Covid-19

En raison de la situation sanitaire, l'UDPS 35 vous informe:
1. Nos formations peuvent reprendre
2. Les DPS peuvent reprendre
3. Nous informons des évolution de la situation via nos réseaux !
CONTACTEZ NOUS POUR TOUTES QUESTIONS
>
close-link