Blog

Sécuriser sa piscine l’été, comment faire ?

sécuriser sa picsine

Sécuriser sa piscine l’été est une obligation légale en France depuis le 1er janvier 2004. Comment faire, quelles sont les normes et pourquoi le faire, on fait le point avec vous !

L’été arrive et vous avez remis la piscine en eau pour vous rafraîchir aux premières grosses chaleurs ?  Bonne idée mais attention aussi à bien sécuriser cette piscine avant de penser à acheter de quoi faire trempette !

Sécuriser sa piscine, ce que dit la loi

Voici ce que nous dit le texte de loi datant du 1e janvier 2004 à ce sujet. On peut donc lire que ” les piscines enterrées non closes privatives à usage individuel ou collectif doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyade des enfants “. Précision sur ce texte de loi, cela concerne aussi les piscines semi-enterrées, explique Joëlle Pulinx Challet, Déléguée Générale de la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa. “Ainsi, une piscine en bois même enterrée de seulement 10 cm est aussi soumise à la loi”.  Tout manquement à la loi peut être sanctionné d’une amende allant jusqu’à 45 000 euros !

Une chose est certain donc, vous devez protéger les plus jeunes aux abords de votre petit coin de paradis de l’été. Pour ce faire vous avez un choix de 4 méthodes homologuées par le législateur. On peut donc utiliser la barrière, l’alarme, la couverture ou l’abri. Attention, vous devez impérativement opter pour un système de protection normalisé. Il s’agit de la norme NF P90-306 à 309). Pour ne pas vous perdre dans les normes, n’hésitez pas à demander à votre fournisseur qui doit pouvoir vous fournir une attestation de conformité du moyen de protection installé.

Comment bien sécuriser sa piscine familiale ?

4 systèmes de sécurisation de piscine sont donc validées au niveau des normes françaises.

L’alarme semble la plus aisée à mettre en place et aussi la moins chère. Seulement voilà, une alarme sans surveillance d’un adulte ne sert pas à grand chose. Vous devez être proche de la piscine pour réagir immédiatement en cas d’urgence.

La couverture de piscine peut être souple ou rigide, mais “doit être réalisée, construite ou installée de façon à empêcher l’immersion involontaire d’enfants de moins de cinq ans, résister au franchissement d’une personne adulte (de 100 kilos) une fois fermée et ne pas provoquer de blessure“. Les matériaux utilisés doivent également résister aux UV et les parties métalliques aux essais de brouillard salin.

L’abri de piscine est une manière assez sécurisante de protéger les autres aux abords de votre zone de natation préférée. Attention à ce qu’il soit bien réalisé de manière à ne pas provoquer de blessures d’une part, et de rendre totalement impossible l’accès à l’eau pour les enfants de moins de 5 ans une fois fermé.

Enfin la barrière de sécurité doit mesurer plus de 110 cm de haut entre deux points d’appui. Son portillons doit également comporter un vérouillage double et simultané pour résister aux tentatives d’ouvertures d’un enfant de moins de 5 ans.

sécuriser sa piscine pour  protéger les enfants

Le système de protection, bien mais pas suffisant !

En matière de sécurité, tous ces éléments sont importants et donc même obligatoires, mais rien ne remplacera jamais … vos yeux ! La réaction d’un adulte doit être immédiate en cas de chute ou d’accident d’un enfant. Ne laissez jamais vos enfants sans surveillance dans la piscine, même si ces derniers ont pieds et ont l’habitude de se baigner. Un coup, une petite glissage et la noyade est très rapidement là. Sachez qu’un enfant peut se noyer dans à peine quelques centimètres d’eau.

Il faut sécuriser sa piscine c’est un fait. Les ajouts de systèmes de protections sont très utiles, ils ont d’ailleurs permis de diviser le ratio d’accidentologie par 10 ! En effet, le fait de devoir protéger sa piscine a également une vertu éducative pour les personnes possédant une piscine. Pour reprendre quelques chiffres parlants, en 2000, on déplorait 32 décès par noyade d’enfants de moins de 5 ans en France. Et ce sur une totalité de 728 000 piscine privées sur le territoire. 15 ans plus tard, le nombre de décès était de 13 pour 1,8 million de piscines privatives familiales.

Enfin, en supplément indispensable de la surveillance active des parents ou adultes lors de la baignade des enfants, nous ne saurions trop vous conseillez d‘apprendre à vos enfants à nager le plus tôt possible ! Et de votre côté, pensez à vous former aux premiers secours ! En effet, les accidents dans les piscines n’arrivent pas que chez les particuliers. Dans un camping cet été, si vous voyez quelqu’un en difficulté, savoir prodiguer les gestes de premiers secours peut faire toute la différence !

 

INFO Covid-19

En raison de la situation sanitaire, l'UDPS 35 vous informe:
1. Nos formations ne sont pas assurées pour le moment
2. Les DPS ne peuvent se tenir également
3. Nous informons rapidement de la reprise des formations et DPS via nos réseaux !
CONTACTEZ NOUS POUR TOUTES QUESTIONS
>
close-link